Game Scout – Quelques explications sur le calcul des statistiques

Voici quelques explications sur les colonnes dans les tableaux statistiques.
Advertisements

Game Scout – Stats “classiques” ?

On me demandait récemment si on pouvait, avec Game Scout, prendre les stats “classiques” (tirs ratés/réussis, rebonds, etc.)

Continue reading

Game Scout at the Olympic Games

OlympicGames

I’m happy to announce my app Game Scout will be part of the French Basketball Team at the Olympic Games 2012!

Take a look to see it in the coaches’ hands!

French newspaper article available here : La Dépêche 2012/07/17.

Game Scout available on the App Store!

Posted in Game Scout

Permalink

Game Scout – Tips

Je posterai ici quelques astuces et fonctionnalités cachées (ou pas faciles à trouver) de Game Scout.

Voici la première : vous pouvez échanger la position de 2 boutons dans la page d’édition en touchant les 2 boutons simultanément.

Game Scout – présentation

Historique

En novembre 2011, Patrick Chicanne, entraîneur au Pôle Espoir Basket-Ball de Toulouse, prévoit l’intérêt majeur d’une tablette sur le bord du terrain pour une aide automatisée à l’entraîneur. Le besoin est clair : pouvoir évaluer l’efficacité des formes de jeu mises en place sur le terrain.

La première version de Game Scout voit le jour quelques jours plus tard, c’est une ébauche mais elle contient déjà les éléments clés : un jeu de boutons pour marquer les événements du jeu (forme de jeu, tirs, fautes…) et des feuilles statistiques.

L’application se révèle très vite très utile puisqu’elle donne instantanément les pourcentages associés aux formes de jeu : pourcentage de tirs tentés, de tirs réussis, de fautes provoquées, etc. Sur une page, l’entraîneur (ou son assistant) marque les événements qu’il voit. Sur une autre page, les statistiques sont calculées et affichées sous forme de tableau.

Elle se diffuse donc en quelques mois chez plusieurs entraîneurs de haut-niveau, pour être finalement adoptée par l’équipe de France féminine. Elle sera utilisée lors des Jeux Olympiques 2012.

En quoi consiste-t-elle

L’application se divise en deux parties : sur la première, on construit son jeu de boutons. Ils sont entièrement configurables : leur nom bien sûr, mais également leur comportement. Un bouton peut par exemple automatiquement ouvrir ou fermer une série d’événements, une série étant une suite d’événement liés dans une forme de jeu (par exemple : jeu rapide – passe décisive – tir réussi de la joueuse #4).

Sur la seconde partie, les statistiques se calculent. Cette partie est également configurable. Les colonnes et les lignes sont des ensembles d’événements que l’on met en regard. Par exemple, l’entraîneur est intéressé par voir le pourcentage de tirs réussis et de tirs tentés lorsque le système Maillot est utilisé. Il mettra donc en regard le système maillot (ligne) et les événements tirs réussis, tirs tentés (colonnes).

La version 2 permet également, lorsqu’on touche une case du tableau statistique, de voir l’évolution de cet élément dans le temps, sur une courbe. Il est souvent intéressant de s’apercevoir qu’un système est efficace pendant un quart temps puis perd de son efficacité sur le quart temps suivant, ou que le jeu rapide est plus joué au début du match qu’au milieu, etc.

Comment est-elle utilisée

En visionnant un match, à chaque événement portant de l’intérêt pour l’analyse, l’entraîneur touche le bouton correspondant. L’application génère les séries d’événements qui identifient les formes de jeu, du début à la fin, à la conclusion de la forme de jeu.

L’application peut-être utilisée en post-analyse, sur support vidéo, pour adapter les entraînements en fonction des matchs précédents. Elle peut aussi être utilisée en analyse temps-réel, pendant le match, avec un assistant sur le banc, pour l’aide à la tactique en cours de match. Les entraîneurs apprécient beaucoup la génération des statistiques instantanée. Ils peuvent les consulter au besoin, à tout moment.

Autres fonctionnalités

L’intérêt de l’application réside principalement dans le fait qu’elle veut être parfaitement adaptée au besoin. Le basket est un sport qui va vite. Il faut donc que l’application aide à la rapidité. Par exemple, les boutons de tir, “intelligents”, permettent de sélectionner le joueur ou la position de tir dans une page secondaire de boutons puis de revenir immédiatement et automatiquement aux boutons principaux. On peut donc marquer les événements au rythme du jeu, sans prendre de retard.

Un élément important de l’application est également d’être adaptée au sport et à ses conditions réelles. En match, on est en pression et on ne veut pas à avoir à chercher les petits boutons. On peut également faire des erreurs qu’il faut corriger rapidement. L’application possède donc de gros boutons bien visibles et un historique d’événements que l’on peut déplacer, joindre, supprimer, etc. Un autre détail important : l’application clignote fort lorsqu’on touche un bouton, ce qui permet d’avoir un retour clair. Généralement, le retour est un bip sonore, mais ça aurait été mal venu sur le banc ! (et difficile à entendre bien sûr !)

En équipe de France, l’application est utilisée par deux assistants. Une fonctionnalité a donc été ajoutée : il est maintenant possible de partager son jeu de boutons avec un autre iPad.

Et bien sûr, à tout moment, il est possible d’exporter ses feuilles statistique au format PDF ou pour être utilisées a posteriori dans un tableur.

Et la suite ?

La suite sera de continuer à rendre l’application parfaitement conforme au besoin, la plus utilisable possible, soit par d’autres automatismes intelligents, soit par des générations statistiques plus complètes ou plus pertinentes, qui répondraient à des questions plus complexes comme : est-ce que le système Maillot fonctionne mieux lorsque le ballon passe par la joueuse intérieur ou pas ? est-ce que l’équipe marque plus facilement en jeu rapide ou en transition après une interception ?

L’application étant totalement configurable, il sera intéressant de voir comment l’adapter à d’autres sports. Le besoin d’évaluer les formes de jeu, ce besoin tactique, se retrouve dans tous les sports. Je rencontre souvent des entraîneurs pour qui les statistiques classiques ne sont pas suffisantes. Il leur faut plus que savoir qu’un tel joueur a tel pourcentage de réussite. Il leur faut des connaissances sur le jeu lui-même, des retours objectifs sur leur jeu.

Utilisateurs

  • Patrick Chicanne, entraîneur Pôle Espoir Toulouse, assistant vidéo équipe de France féminine
  • Guillaume Cormont, entraîneur Pôle Espoir Toulouse
  • Tahar Assed-Liégeon, entraîneur INSEP Cadet
  • Stanley Jackson, entraîneur Espoir ASVEL, ancien joueur équipe de France
  • James Wade, assistant WNBA San Antonio
  • Michaël Lavaleur, entraîneur Pôle Espoir Aquitaine
  • Arnaud Brogniet, entraîneur N3, assistant équipe de France féminine junior
  • Fred Carrion, conseiller technique national
  • Entraîneurs N2, entraîneurs N3, entraîneurs jeunes minimes France, etc.

Détails d’utilisation en vidéo

Game Scout – Passer de la version 1 à la version 2

Important : depuis peu, Game Scout est disponible sur l’App Store, ici. Les liens vers les versions anciennes ne seront plus utilisés.

J’ai ajouté il y a peu une fonction permettant d’exporter votre contenu créé dans la version 1 vers la version 2.

  • Téléchargez à nouveau les versions 1 (http://j.mp/gamescout) et 2 (http://j.mp/gamescout2 App Store)
  • Lancez la version 2 et refermez-la
  • Lancez la version 1
  • Touchez le bouton “flèche recourbée” en haut à droite
    • Cette première étape de conversion peut prendre plusieurs minutes pendant lesquelles vous aurez l’impression que l’application est figée… mais elle travaille ! Soyez donc patient.
  • Modifiez le destinataire de l’email généré pour mettre votre adresse email
  • Ouvrez l’application Courrier/Mail
  • Dans l’email reçu (il porte le titre “[Debug]”), touchez le fichier “export.gst” (il est marqué de l’icône Game Scout)
  • L’application Game Scout version 2 se lance
    • Cette seconde étape de conversion peut également prendre quelques minutes pendant lesquelles vous ne verrez qu’un écran noir. Encore une fois, soyez patient !

Vous verrez, la conversion n’est pas parfaite et certains boutons auront bougé… mais avant tout j’espère que ça marchera pour vous !

Game Scout – Procédure d’installation

[Post for French people]

Important : depuis peu, Game Scout est disponible sur l’App Store, ici. Cet article est donc obsolète.

 

Pour les utilisateurs intéressés par l’application de statistiques de formes de jeu Game Scout, voici la procédure qu’il faut suivre pour l’installation.

Continue reading